Les relations entre associé-es

RELATIONS ASSOCIÉS

S’associer est synonyme de richesse mais aussi de relation parfois orageuse ; Nul n’y échappe, c’est le propre des relations de longue durée.
Ces divergences, crispations, et tensions sont source de souffrance et de perte d’énergie pour les dirigeants, mais aussi pour les entreprises qui en subissent les conséquences : freins à la prise de décision, difficultés d’alignement et d’engagement pour les équipes, pertes d’efficacité, incohérences de gestion ou d’organisation etc.

Et pourtant, quel plaisir et quelle force de co-contruire un projet, de partager les réussites comme les difficultés, de pouvoir s’appuyer sur une compétence et une énergie complémentaire !

La solidité de la relation entre associés et les enjeux de chacun face à ceux de l’entreprise, se révèlent particulièrement importants à 4 moments de la vie de l’entreprise :
– A ses débuts : ambition et vision, motivations et valeurs, engagement et fonctionnements individuels, rôle et place de chacun, mise en place de la gouvernance, écriture du préambule du Pacte d’Associés ;
– Au cours de sa vie, notamment quand il est question d’orientations stratégiques : cohérence et pouvoir, partage de ce pouvoir avec un nouvel associé, révision du Pacte d’Associés en complément de l’intervention du Conseil Juridique;
– Au moment de préparer la sortie d’un des associés : enjeux d’argent, redéfinition de la gouvernance etc.

La question des enjeux de chacun est centrale. On distingue trois cas de figure :
– Lorsque tous les associés sont des personnes physiques qui sont actives dans le projet,
– Lorsqu’au moins un des associés est une personne morale,
– Lorsqu’au moins un des associés est un investisseur – personne physique, fond ou organisme financier, personne morale.

Nous vous aidons en mettant en place un espace de travail dédié à la relation d’associés. Espace différent de celui créé pour les besoins opérationnels de la société. Cela exige de se donner des règles de conduite, d’écrire la façon dont on veut travailler ensemble et pourquoi. Cela nécessite aussi de mettre en place des jalons avec des rencontres planifiées dans le temps. Ces règles sont les vôtres et seulement les vôtres, elles correspondent aux besoins du moment et évolueront en fonction.

Notre intervention ouvre un espace de parole pour éviter les prises de décisions hâtives, que ce soit pour s’associer ou pour se séparer. Conclure que la tension voir le conflit entre associés doit aboutir à la sortie d’au moins l’un d’entre eux, est souvent précipité. L’intérêt de l’entreprise doit primer sur les enjeux des associés.

Peu d’associés « travaillent » leur relation, seuls ou avec l’appui de professionnels. Et pourtant, s’y atteler, c’est mieux servir la performance globale de leur entreprise. C’est aussi travailler l’épanouissement de ses dirigeants.